La fabuleuse histoire du clitoris

Couverture La fabuleuse histoire du clitoris

Le clitoris a toujours été connu et reconnu comme l’organe de plaisir féminin, sauf … au 20ème siècle !

Préface de Julie Muret d’Osez le féminisme

Couverture illustration de Sandrine Boulet

La fabuleuse histoire du clitoris s’est vendu à près de 20 000 exemplaires.

Consulter le menu pour voir la Bibliothèque interactive qui donne accès aux livres anciens et des Illustration en grand format.

1600 Casseri : semi-écorché d'une jeune fille

Le clitoris n’est pas seulement le seul organe du corps humain spécifiquement voué au plaisir. C’est aussi l’objet de luttes idéologiques qui durent depuis l’Antiquité et trouvent un étonnant apogée au XXe siècle.

Dessin de Casseri, 1600, demi-écorché d’une jeune fille

Au départ, un constat : encore aujourd’hui, l’obscurantisme clitoridien perdure. Plus de 50% des jeunes filles ignorent posséder ce fameux bouton de rose. Et seulement 16% d’entre elles connaissent sa fonction érogène (source voir vos téléchargements). Du côté de la science, ce n’est guère mieux : depuis que la médecine a prouvé qu’il ne jouait aucun rôle dans la procréation,il est relégué au second plan des manuels cliniques et des séminaires de sexologie.

Comment expliquer un tel recul, alors que le clitoris est connu comme l’épicentre du plaisir féminin depuis Hippocrate? Quel rôle jouent les Églises, le natalisme et le freudisme dans ce processus?

C’est à la découverte de cette histoire mouvementée et passionnante que vous invite La fabuleuse histoire du clitoris, mais aussi à la célébration du corps féminin, de ses plaisirs et de sa liberté enfin réappropriés !